Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Avec ou sans l’accent ?

Depuis la Révolution, l’immuabilité du nom de famille a été clairement fixée par la loi du 6 fructidor de l’an II, qui dit très exactement ceci : « Aucun citoyen ne pourra porter de nom ni de prénom autres que ceux exprimés dans son acte de naissance : ceux qui les auraient quitté sont tenus de les reprendre« . En outre, depuis les années 1880, qui ont vu se répandre en France l’usage légal du livret de famille, on considère que les noms de famille ont vu leur orthographe plus définitivement fixée.

Plus récemment, l’article 433-19 du code pénal précise qu’il est clairement interdit de :

  1. prendre un nom ou un accessoire du nom autre que celui assigné par l’état civil ;
  2. changer, altérer ou modifier le nom ou l’accessoire du nom assigné par l’état civil.

Ce qui explique que, tel que porté sur mon acte de naissance, mon nom de famille s’écrit sans accent. Piechaud et non pas Piéchaud. Je suis donc dans la plus parfaite illégalité lorsque je l’écris avec un accent. Impossible ainsi d’obtenir des documents officiels (passeport, carte d’identité) avé l’accent !

Extrait de mon acte de naissance : pas d'accent sur mon nom

Le plus amusant étant qu’au sens strictement légal, même si je porte en apparence le nom de ma mère, il se trouve qu’en fait non : son nom à l’état-civil porte, lui, bel et bien l’accent. On m’a pourtant annoncé à l’antenne de police (pour le passeport), que pour ajouter ce petit accent, j’aurai certainement à faire une demande au tribunal administratif local ! Tout ça à cause d’une machine à écrire qui ne gérait pas les É ?

Mais au fait, accent ou pas accent ? Mon ancêtre Louis-Guillaume Piéchaud écrivait son nom avec l’accent. Les livres de Martial Piéchaud portent bien l’accent aigu (même sur les majuscules). L’acte de naissance de mon grand-père montre également un nom accentué.

Accent aigu sur la signature du Dr Louis-Guillaume PiéchaudAccent aigu sur un livre de Martial PiéchaudAccent aigu sur l'acte de naissance de Michel Piéchaud

Il est vrai qu’avant je ne me souciais que peu de mettre ou pas un accent. Et puis la généalogie est passée par là ! Je ne sais pas précisément d’où vient mon nom, ni si une forme initiale a subi des déformations, d’autant que l’orthographe des noms de famille est une règle un peu légère et très fluctuante. Mais je sais que les cinq générations qui me précèdent portent et/ou écrivent l’accent, ce qui reflète au moins la prononciation. Alors pourquoi pas moi ?


Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :
Après, j’ai écrit :

5 commentaires

  1. De trëma en tremä

    Je sais qu’on ne peut pas aller contre la loi. On m’a bien dit au moment de faire mon passeport, que si mon acte de naissance ne mettait pas d’accent sur mon nom de famille, alors mon nom de famille s’écrit sans accent. Je veux bien. J’accepte les…

  2. LÉVÉNEZ dit :

    MON NOM ÉTANT ACCENTUÉ JE RÂLE SANS ARRÊT APRÈS LES GENS QUI DISENT « PAS D’ACCENT SUR LES MAJUSCULES »
    au dernier vote pour les municipales mon nom ayant été écorché j’ai profité pour signaler qu’avec les accents ça n’arriverait pas et le gas me répond « pas d’accent sur les majuscules » à qui je répond aussi sec  » vous ^tes français ,sortez votre carte d’identité et dites moi si c’est
    RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ou bien REPUBLIQUE FRANCAISE

  3. ggal dit :

    Pour les noms de famille accentués, voyez le site de Mon nom accentué :
    http://accentuez.mon.nom.free.fr/
    avec tous les renseignements législatifs et techniques (claviers).
    Si on peut prouver que le patronyme était accentué (et cela semble être le cas), mais qu’il a « perdu » ses accents à cause des machines à écrire, alors il est possible de recouvrer son nom écrit correctement. Les démarches sont lourdes.
    Par ailleurs, la date en toutes lettres de l’acte de naissance aurait dû être écrite : « le quatre août mil neuf cent quatre-vingt-deux » . Mois en minuscules et traits d’union pour les adjectifs numéraux inférieurs à cent sauf joints par « et ».

  4. Raphaël dit :

    Bonsoir ggal,

    Je vous remercie pour vos précisions ! Ce billet est surtout est trait d’humour et la recherche désespérée de mon accent est plus pour moi une boutade qu’un réel besoin orthographique. Mais merci tout de même ;)

  5. Michel Redouté dit :

    Je suis parfaitement d’accord avec votre initiative !
    D’ailleurs, la Constitution française stipule que la langue officielle dans notre pays est le français (n’en déplaise à Bill Gates).
    Une suggestion, pour faire en sorte que les politiques comprennent bien notre revendication : demandez à votre élu « dois-je vous appeler député ou depute ? »…

Publier un commentaire à propos de cet article