Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

En attendant l’inauguration officielle… les archives du Cantal sont en ligne !

Peut-être qu’il ne faut pas le dire mais, après tout, ce qui est en ligne et accessible n’a pas besoin de rester secret, même si c’est en ligne plus tôt que prévu.

Oh et puis non. Si je vous le dis, vous allez tous foncer dessus, et moi qui n’ai pas trop le temps de faire des recherches en ce moment, je risque de me faire dépasser par tout le monde. Et surtout de me retrouver sur un serveur saturé…

Alors non, je ne vous dirai pas que les archives du Cantal sont disponibles en ligne depuis au moins aujourd’hui 4 septembre.

Avec une date d’inauguration officielle fixée au 20 septembre, on gagne donc deux bonnes semaines. Mais ne vous frottez pas trop les mains. Les petits malins qui avaient accédé aux archives en ligne de l’Orne ou de la Maine-et-Loire plus tôt que prévu avaient vite trouvé porte close au bout de quelques heures ou jours. Qu’en sera-t-il du Cantal ? [mise à jour du 05/09 : en fait la mise en ligne est bel et bien officielle, puisqu’annoncée sur la page des archives départementales sur le site du Conseil général]

Extrait de l'acte de baptême de François Passenaud (1742)

L’interface de consultation est l’œuvre de la société nantaise Mnesys qui a pris en charge l’infrastructure et l’hébergement des 2 To (2000 Go) d’images numérisées. Un prestataire qui équipe également les archives en ligne de la Drôme et les archives du Doubs.

www.archives.cantal.fr


Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :
Après, j’ai écrit :

2 commentaires

  1. maiwennb dit :

    ah on va voir comment ils se débrouillent les Naoned System :p bon ça va me faire une petite occupation dans le week end après une fin de semaine chargée

  2. Raphaël dit :

    C’est lent pour commencer. Mais ça vient de sortir alors je parie que tout le monde est déjà dessus ! Sinon l’interface est efficace même si le couple noir/noir ou noir/gris en fond est un peu déprimant :)
    Par contre la résolution à l’export n’est pas sensationnelle (et uniquement en PDF). Je crois que la capture d’écran va être le meilleur remède !

Publier un commentaire à propos de cet article