Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Gallica : les ouvrages pour les généalogistes (#3)

Centrée sur les ouvrages des siècles passés, Gallica ne peut donc qu’intéresser les généalogistes à travers divers domaines : généalogies imprimées, dictionnaires biographiques, armorieux, cartes anciennes, revues et journaux ainsi que toutes sortes d’ouvrages variés (monographies de villages, publications d’archives, etc).

Tant que la recherche plein-texte ne sera pas effective, il sera difficile de chercher efficacement tous les ouvrages touchant à vos recherches généalogiques. Il y a cependant certains ouvrages plus généraux qui peuvent intéresser les chercheurs.

Sélections d’ouvrages

Le site Biblionum.org est un annuaire organisé par thèmes génériques (généalogie, héraldique, noblesse & royauté, histoire, etc.) présentant pour chacun d’eux une sélection d’ouvrages issus du fonds Gallica.

Par ailleurs, Gilles Dubois, sur son blog, réalise plusieurs sélections d’ouvrages utiles en généalogie parmi les nouveautés numérisées sur Gallica : http://gillesdubois.blogspot.com/search/label/Gallica.

Enfin si vous êtes patients, vous pouvez consulter les derniers documents numérisés et mis en ligne sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/scripts/nouveautes.php. Pour avril 2007, cela concerne pas moins de 6997 documents… autant dire que le travail effectué par la BnF est colossal !

Des incomplets…

Force est de constater par ailleurs une pratique étrange chez les documentalistes de Gallica. Certains ouvrages, pourtant disponibles dans leur entière tomaison en consultation physique à la BnF, ne sont disponibles qu’en partie sur Gallica et selon une logique défiant tout cartésianisme.
Ainsi, en ce qui concerne les vingt tomes du Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle de Gustave Chaix d’Est-Ange (publié entre 1903 et 1929), tous disponibles à la BnF, il manque encore quelques volumes, ajoutés au fur et à mesure sur Gallica (http://gallica.bnf.fr/notice?N=FRBNF34209118) mais pas toujours dans l’ordre… (mise à jour du 03/08/07 : il ne manque plus que les tomes I, II, VIII, X, XI, XVI, XVIII – via).

Compléter Google Books

Pour finir, une autre possibilité intéressante à ne pas négliger : vous avez lancé une requête sur Google Books (cf. article sur le sujet), le résultat semble probant, mais Google ne laisse pas consulter le ou les livre(s) par restriction de droits. Essayez de vous tourner vers Gallica avec les références relevées du livre !

Parfois ça marche : en cherchant des informations sur les CARDEZ dans Google Books, j’étais tombé sur ce résultat. Un almanach bel et bien consultable dans Gallica (http://gallica.bnf.fr/notice?N=FRBNF32686676) [1] même si toutes les années ne sont pas encore disponibles [2].

Et aussi…

Comme la vie n’est pas que généalogie, voici une petite sélection personnelle :
– Un enregistrement audio de La Marseillaise [3] datant de 1898 et deux autres d’Aristide Bruant de 1906 (À la Bastoche / À Montparnasse). Fascinant, non ?
– La collection Eugène Atget qui regroupe plus de 4000 épreuves photographiques de Paris et ses environs prises à partir de 1898 [4].
Topographie et consolidation des carrières sous Paris (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1108892.notice).

Note : pour ceux qui font des recherches historiques ou généalogiques sur la Gironde, il existe deux volumes de tables d’index générales des Archives historiques du département de la Gironde. La première concerne les années 1859 à 1879 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k341197), la seconde les années 1881 à 1904 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k341402). Il n’y en a pas pour les trente dernières années. Une fois un nom trouvé, il suffit de se reporter au numéro de volume indiqué en chiffres romains et au numéro de page indiqué en chiffres arabes.

Notes

[1] En l’occurence je l’ai consulté à la BnF, mais ma démonstration est tout-de-même valable, n’est pas ? :-)

[2] Il y a cependant une erreur sur l’année indiquée par Google Books, l’almanach de 1926 ne citant pas Ferdinand Cardez, d’autant plus que ce dernier est décédé en 1903.

[3] Je le sélectionne plus pour l’intérêt historio-phonographique que patriotique, celà dit.

[4] Une exposition de 350 photographies a lieu en ce moment à la BN : http://classes.bnf.fr/atget/. Le site est extrêmement complet, nourri d’explications et très agréable à parcourir.


Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :
Après, j’ai écrit :

3 commentaires

  1. maria castillo dit :

    I would like your e-mail because i will be in Paris next week and I have several fascicules of Gazette des beaux arts 1873 and 1874. I would like information on their price and if someone is intersted in buying them. Thank you for your help.Maria Castillo

  2. Raphaël dit :

    Hello Maria,

    I’m affraid you are not on the appropriate website to sell this kind of magazines. By the way I’m not able to value these documents… Maybe one of this blog’s readers ?

  3. Europeana : présentation (#1)

    D’une certaine façon, Europeana tient à la fois de Gallica (voir les articles sur ce blog ici, ici et là) et de Google Books (voir l’article sur ce blog ici)…

Publier un commentaire à propos de cet article