Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Les Archives départementales du Puy-de-Dôme (63) sont en ligne

Comme le signale France Apprill sur le Geneablog, les archives départementales du Puy-de-Dôme (63) ont commencé la mise en ligne des registres paroissiaux et d’état-civil.

Bandeau du menu du site des AD63

On avait déjà eu droit aux prémices avec de nombreux documents iconographiques mis en ligne il y a quelques mois.

Les AD63 ont prévu un déploiement en 3 étapes :

  • pour le moment, seules les communes d’Aigueperse à Clermont-Ferrand ont été mises en ligne
  • à l’automne arriveront les communes de Clerlande à Royat
  • à l’hiver pour les communes restantes.

Il s’agit la plupart du temps des collections du greffe, mais les AD63 prévoient également une mise en ligne des registres communaux, sans donner de calendrier, attendant d’avoir numérisé et obtenu l’accord des mairies concernées.

J’ai testé rapidement, l’outil est assez fonctionnel mais peut-être un peu lourd en ressources côté client, ce qui cause parfois des ralentissements. La recherche et la consultation des documents numérisés sont en tout cas très simples. Un peu lent, comme tout démarrage sûrement pris d’assaut :)

Voilà qui me permettra de me lancer sur ma branche auvergnate : Fouilleul, Passenaud, Bertrand… Grâce à divers papiers de famille j’ai déjà pas mal d’individus et de documents (extraits d’actes, copies, etc.), mais j’aimerais confirmer tout cela et débuter de nouvelles branches !

Accès aux archives en ligne du Puy-de-Dôme


Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :
Après, j’ai écrit :

6 commentaires

  1. guette dit :

    cherche ARLANC

  2. VILLENEUVE Née loubinox dit :

    un grand merci aux archives en ligne que se soient celles du puy de dôme ou celles d’ailleurs dans la mesure où nous sommes tous des provinciaux. Grâce à ces archives j’ai pu reconstituer une partie de mon arbre généalogique auvergnat de la chapelle marcousse avec une petite partie transitoire à Paris comme beaucoup d’auvergnats et une partie dans le Nord à partir de 1900 avec le travail minier.
    Merci à tous ceux qui peuvent me renseigner sur les LOUBINOUX du canton de la chapelle marcousse ou de chassagne

  3. Vous avez sans doute appris que notrefamille.com s’est porté candidate, dans le cadre du grand emprunt, pour numériser l’ensemble de l’état civil français communicable.
    Nous connaissons cette entreprise qui commercialise déjà des relevés d’était civil ou de registres paroissiaux alors même qu’ils proviennent du travail bénévole de généalogistes amateurs.
    Leurs visée sont claires, valoriser la valeur boursière de leur entreprise. Les archives sont le bien de tous, les collectivtés locales ont déjàs ommencé un important travail, les aides futures doivent allées vers ces collectivités. C’est seulement dans ces conditions qu’une égalité de traitement aux service public des archives pourra être assuré.
    Refusons cette démarche de notrefamille.com et signons la pétition en nous rendant sur le lien de mesopinions.com joint à ce billet. Merci pour votre écoute

  4. Raphaël dit :

    Jean-Pierre,
    Il me semble que NotreFamille.com commercialise des relevés d’état-civil/paroissiaux en rétribuant les associations qui transmettent leurs relevés, effectués par des généalogistes bénévoles membres de ces associations. C’est marrant que personne ne s’en prenne jamais aux associations qui commercialisent des relevés d’état-civil au lieu de les donner : après-tout ce sont elles la source :-)
    Je vous suis totalement en ce qui concerne le besoin de cadrer les démarches d’indexation / numérisation en partenariat public/privé pour éviter les dérives.
    Mais je vous remercie de ne pas utiliser mon blog pour faire passer des allusions fausses ou diffamatoires, à moins que vous puissiez en apporter les preuves !

  5. Raphaël dit :

    Ah, et étant donné que la pétition reproduit la même rengaine (entreprise commerciale qui fait payer des relevés effectués par des bénévoles…), vous n’aurez sûrement pas ma signature.

Publier un commentaire à propos de cet article