Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Quelques photos de guerre de Robert Bourbon

La froideur des documents écrits, notamment des fiches des Morts pour la France dont je vous parlais ici et ici, fait bien souvent oublier le vécu même des personnes que nous étudions. A se focaliser sur les dates et lieux de naissance ou de mort des soldats de la Grande Guerre, leur grades, leur numéro de matricule, on a ainsi du mal à s’imaginer la vie dans les tranchées, au delà des quelques photos montrées dans les livres d’école.

Robert Bourbon a laissé derrière lui un petit album de croquis et de photos de la guerre.

J’y ai piqué quelques photos qui m’ont paru intéressantes. Je retranscris tant bien que mal les légendes [1] (abréviations développées tant que possible), notamment les noms, au cas où quelqu’un s’y intéresserait. Dans les propriétés des fichiers photos [2] j’ai inscrit la légende en « titre ».

bourbon - tranchees 1914-18 (1).jpg
« Annamites travaillant aux voies ferrées (camp. 202 – octobre 1917) »

bourbon - tranchees 1914-18 (2).jpg
« Pion – moi – Sainmont »
["moi" étant Robert Bourbon]

bourbon - tranchees 1914-18 (3).jpg
« Pythore et Brisebal »
[ou Brisebat ?]

bourbon - tranchees 1914-18 (4).jpg
« La neuville – #### de la ceinture à parachute – septembre 1917 »

bourbon - tranchees 1914-18 (5).jpg
« Caporal Jouno, Brisebal »
[ou Brisebat ?]

bourbon_-_tranchees_1914-18__6_.jpg
« De gauche à droite : Cassaing, [commt], Debard, Paquel, Pochard, Vielleraut. Devant une grange de Courtemont – septembre 1917 »

bourbon - tranchees 1914-18 (7).jpg

bourbon - tranchees 1914-18 (8).jpg

bourbon - tranchees 1914-18 (9).jpg
« Adislas de garde à mon PC (aout 1917) »

bourbon - tranchees 1914-18 (10).jpg

bourbon - tranchees 1914-18 (11).jpg
« A la 2eme: Daval à droite et Besson à la porte de l’abri de Daval »

bourbon - tranchees 1914-18 (12).jpg
« Ma tranchée vers l’automne – fin août »

Même si c’est une éventualité que je ne leur aurais pas souhaitée, j’ai tout de même vérifié si le nom de ces personnes apparaissait dans la liste des « tués à l’ennemi » du 95ème Régiment d’Infanterie, le régiment de Robert Bourbon, reproduite dans un petit fascicule intitulé Historique du 95è Régiment d’Infanterie. Le tout complété par les données du site Mémoire des Hommes pour vérifier les dates.

Voici les personnes que j’ai trouvées dans le 95è régiment d’infanterie et tuées à l’ennemi. Ce qui ne prouve bien sûr pas que ce sont ces personnes sur les photos !

- Émile Henri PION (Vicq-Exemplet, 1892 – 1918).
- Fernand Jean PION : né le 6 mai 1900 dans le Cher (fiche indisponible pour cause d’informations à caractère médical)
- Louis Charles Anaclet PION, lieutenant (Baugy, 1881 – 1918).

- Joseph Germain CASSAING, sous-lieutenant (Lissac, 1895 – 1918).

- Il y a un René-Alexandre DEBARD, caporal, mais il est décédé en 1914 : la photo datant de 1917, ce n’est donc pas lui sur la photo.

- Maurice POCHARD, lieutenant (Bourges, 1894 – 1918).

Il est également possible que certains des noms inscrits au dos des clichés soient des surnoms.

  1. La plupart des photos sont légendées au dos, mais sont collées dans l’album, ce qui est bien gênant pour lire ces légendes… []
  2. Une fois le fichier JPEG enregistré sur votre ordinateur, faites un « clic droit » puis « propriétés » et onglet « résumé ». []

Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :
Après, j’ai écrit :

4 commentaires

  1. Gilbert dit :

    Pourriez-vous m’indiquer les références du fascicule intitulé Historique du 95è Régiment d’Infanterie? Où l’avez-vous trouvé?
    En vous remerciant,

    Aline Gilbert

  2. Raphaël dit :

    Bonjour,

    Il s’agit d’un livret qui se trouvait dans des papiers de famille avec les archives de mon arrière-grand-père. Je vous envois plus d’information par e-mail !
    Connaissez-vous également quelqu’un ayant fait parti du 95ème RI ?

  3. Aisnediana Jé dit :

    Bonjour,

    Un grand merci pour ce témoignage que je ne connaissais pas. Pour ne citer qu’un personnage ayant appartenu au 95°R.I et contribué à la mémoire des combattants de Verdun notamment : Jacques Péricard ( « debout les morts »).

    Cordialement,

    Jérôme.

  4. Raphaël dit :

    Merci pour cette info Jérôme ! Je ne connaissais pas Jacques Péricard, je vais me pencher sur ses écrits, même si sa dérive collaborationniste terni un peu le tableau…

Publier un commentaire à propos de cet article