Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Sauvegarder ses données généalogiques

La dernière newsletter de Genealogie.com est très claire : « Mettez vos Abres Généalogiques à l’Abri » (24 mai 2007).

Vos arbres généalogiques sont le fruit d’heures et d’heures de travail et de recherches. Cela reste cependant fragile, votre ordinateur n’étant, en effet, jamais à l’abri d’un virus, d’un problème matériel ou tout simplement d’une mauvaise manipulation, qui, à tout instant, peuvent détruire vos données.

En important vos fichiers Gedcom sur Genealogie.com, vous bénéficiez de solutions professionnelles de sauvegarde. Vous savez ainsi qu’à tout moment, vous pouvez grâce à la fonctionnalité d’export gedcom de Genealogie.com récupérer vos données et les réimporter dans votre logiciel préféré de généalogie.

En même temps, vous bénéficiez des avantages d’un logiciel en ligne pour gérer vos arbres, ajouter des photos, faire des impressions grand format, imprimer des listes…

Alors prenez vos précautions et importez dès maintenant vos fichiers gedcom sur Genealogie.com. Aujourd’hui c’est près de 2 millions d’arbres qui ont été déposés ou créés sur Genealogie.com.

Il n’y a pas de visée mercantile directe derrière cet avertissement, puisque l’on peut en effet sauvegarder gratuitement son Gedcom sur Genealogie.com. Il suffit d’y être inscrit. Geneanet propose d’ailleurs depuis bien longtemps le même service gratuit de de sauvegarde, en mettant à disposition le Gedcom initialement envoyé sur leur site (voir sur le Blog Généalogie). Pourtant, il n’est pas inutile de donner quelques précisions sur les sauvegardes en Gedcom.

Le format Gedcom (*.ged) n’est pas un format propriétaire : il est reconnu par plusieurs logiciels qui peuvent importer ou exporter en Gedcom. Pourtant, la plupart des logiciels de généalogie ont des fonctions bien différentes les uns des autres (ajout d’images, des sources, de commentaires, de copies d’actes, etc.), et enregistrent le travail de l’utilisateur et les données contenues dans un fichier au format spécifique. Ainsi Heredis enregistre au format *.HR4, GeneWeb au format *.gw, etc. Dans ce cas, le fichier enregistre exactement ce que vous avez rentré dans le logiciel : à la prochaine ouverture vous trouverez strictement les mêmes informations.
Si vous effectuez un export de votre travail généalogique en Gedcom, il se peut que certaines informations ou documents joints à votre généalogie ne soient pas sauvegardés ou soient légèrement altérés. Si ensuite vous utilisez ce même fichier Gedcom pour l’importer dans votre logiciel, le même processus à l’inverse peut se produire. Je vous laisse imaginer la tambouille que peut subir votre généalogie avec certains logiciels !

Pour sauvegarder de façon certaine sa généalogie, exporter un Gedcom et le mettre en copie sur un site, aussi sécurisé soit-il, ne peut être une bonne solution. Le plus sûr voudrait que vous déposiez sur le site un fichier au format propriétaire créé par votre logiciel de généalogie lors de l’enregistrement de votre travail. Option de sauvegarde réelle qui n’est pas proposée sur les sites cités plus haut, mais ce point n’est pas à leur reprocher.

Les façons les plus certaines pour sauvegarder votre travail sont donc d’enregistrer votre généalogie dans le format propriétaire de votre logiciel puis de copier le fichier de diverses façons :
– sur une disquette [1] / un CD-ROM.
– sur une clé USB.
– sur un autre endroit de votre disque dur.
– sur un serveur internet si vous en avez un à disposition.
Pensez tout-de-même à joindre un export Gedcom de vos données : au cas où vous perdiez votre logiciel de généalogie, vous seriez bien embêtés pour lire le fichier propriétaire, alors que le Gedcom, et c’est là son avantage, sera lisible par tout autre logiciel. L’idéal étant de coupler au moins deux supports de sauvegarde physique afin d’en avoir un de rechange en cas de perte de l’autre (CD qui se casse, clé USB perdue, serveur effacé, etc.). Et pourquoi pas faire une impression papier de votre fichier généalogique, à une fréquence qui dépendra de la vitesse à laquelle vous rentrez des volumes d’information ?

Et si dans les cas de malédiction sur sept générations vous perdez votre ordinateur, votre disquette, votre CD-ROM, votre clé USB, votre serveur internet, votre impression papier et la mémoire, rassurez-vous : votre Gedcom aura tout de même été conservé par Genealogie.com ou Geneanet ! ;-)

Et puisque une généalogie, ce n’est pas qu’un fichier Gedcom ou un arbre numérique, mais souvent aussi des photos, des copies de documents, des notes sous un traitement de texte, etc., n’oubliez pas de copier également ces données sur le support où vous sauvegardez votre fichier généalogique (CD, clé usb, serveur web, etc.).

Notes

[1] Oui, je sais, c’est antique !


Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :
Après, j’ai écrit :

Publier un commentaire à propos de cet article