La sérendipité est le fait de trouver ce que l’on ne cherchait pas. Grand papillonneur du net, j’ai encore eu la chance de constater à quel point le hasard fait parfois mieux les choses que moi.

En quête d’un lieu de décès

Je m’interrogeais depuis quelques années sur le décès d’Adolphe PIÉCHAUD (voir mon arbre), oculiste et médecin du Sénat, frère de mon trisaïeul Timothée PIÉCHAUD. Le livre de notices biographiques bordelaises Des hommes et des activités autour d’un demi-siècle donne le 28 septembre 1899 comme date de sa mort. Dans le dossier de Légion d’Honneur d’Adolphe, un mot rédigé et signé par Timothée PÉCHAUD et Palmyre PATROUILLEAU (née Piéchaud), ses frère et sœur, est probablement plus exact : « notre frère, décédé le 27 7bre 1899 » (voir l’image).

27 septembre 1899 donc ? Adolphe PIÉCHAUD demeurait à Paris à cette période mais impossible de mettre la main sur son acte de décès, même en essayant chacun des 20 arrondissements aux Archives de Paris ! Ses proches parents demeurant à Bordeaux, j’avais tenté sans plus de succès une recherche dans les tables décennales.

De guerre lasse, je finis par me dire que le pauvre aura trépassé lors d’un voyage, ou bien dans un établissement de soin hors de Paris.

Je n’étais pas si loin.

Vole, papillon de lumière…

Pour en venir à la sérendipité, j’ai trouvé aux Archives de l’APHP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris), la fiche d’externe/interne de Timothée PIÉCHAUD qui a fait une partie de ses études de médecine à Paris. En 1878 il est interne à l’hôpital Necker dans le service du Dr Broca. S’agirait-il du réputé Dr Paul Broca ? Je file sur la page Wikipédia de ce dernier pour vérifier s’il était à Necker en 1878. En l’absence d’information concluante, je flâne dans les liens externes en cliquant sur la page de Paul Broca dans la Banque d’images et de portraits de la Bibliothèque interuniversitaire (BIU) de Santé : j’y trouverai peut-être des photos du professeur avec ses internes ? Rien non plus de concluant mais l’idée me vient : et si je cherchais « piechaud » dans le moteur de recherche de la BIU Santé ?

Ce n’est pas Timothée que je trouve, mais bien Adolphe PIÉCHAUD, ou plutôt sa notice nécrologique. Avec enfin une première piste sur son lieu de décès. La Gazette Médicale de Paris nous raconte ainsi que :

M. le Dr PIÉCHAUD, médecin-adjoint du Sénat (…), vient de mourir en Seine-et-Marne où il était en vacances1.

Ouf, il ne me reste qu’à consulter les registres de décès des 514 communes seine-et-marnaises (mise à jour 17 novembre 2014 : acte trouvé il y a quelques semaines par une de mes cousines : Adolphe est décédé à Claye-Souilly) ! Quoique j’ai tout de même gagné un portrait :

Portrait d'Adolphe Piéchaud dans la Gazette médicale de Paris (1899)

Pour aller plus loin :

Voir mon lien de parenté avec Adolphe PIÉCHAUD

  1. « Nécrologie : M. le Dr PIÉCHAUD (A.) [de Paris] » in Gazette médicale de Paris : journal de médecine et des sciences accessoires, 1899, série 11, n° 02, pp. 472473 []