Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Une tour Eiffel électrique !

Voici un extrait d’une lettre trouvée parmi des papiers de famille. Elle est datée du dimanche 8 juillet 1888.

Photographie de la lettre manuscrite

[…]
Ma belle-soeur et sa petite fille resteront jusqu’au 15 très probablement. Si elles sont ici le 14, j’irai voir de chez elles le feu d’artifice qui sera tiré sur la seconde plateforme de la tour Eiffel, la grande attraction de la future exposition.
Son achèvement rencontre et rencontrera des difficultés de toute nature. Déjà, à cause du vertige et de l’oscillation qui existe, les ouvriers refusent de la continuer à moins d’une augmentation énorme de salaire (on dit 50 F par jour).
Si ce conflit s’arrange et que la tour, continuant sa marche ascendante, lance vers le ciel son énorme masse métallique, il en résultera – dit-on – que cette agglomération énorme de fils métalliques de fer s’élevant dans l’atmosphère attirera irrésistiblement l’électricité et on aura, par les temps d’orage, des phénomènes mortels à craindre – sans que des paratonnerres puissent rien protéger !
Songez que le sommet de la tour oscillera de 0.80 c ! Cet inconvénient, le vertige et la foudre, valent bien 50 F par jour.
L’oscillation est déjà tellement sensible qu’au déjeuner de la presse, offert mercredi dernier, par Mr Eiffel, à la première plateforme de sa tour, sur 67 journalistes invités, 8 seulement ont osé monter à la seconde plateforme. Je vous transmets ces renseignements un peu longuement peut-être parce que hier soir ils m’ont vivement intéressés.
Redescendons sur terre pour vous dire que […]

Rassurons-nous, je crois que la Tour Eiffel n’a jamais électrocuté ni ses ouvriers, ni les touristes la visitant par temps d’orage !
(Je pense que « 0.80 c » est une erreur à prendre pour « 0.80 m » soit 80 cm !)


Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :
Après, j’ai écrit :

2 commentaires

  1. Pierre CAYLUS dit :

    Bonjour
    Je trouve ce récit émouvant parce qu’il relate les préoccupations de l’époque. Bien sur aujourd’hui on peut parler avec des certitudes sur les inquiètudes de nos ancêtres au sujet de la tour eiffel.
    Je trouve souvent que comme les actes d’états civil, se plonger dans l’histoire de nos ancêtres les rend un peu plus vivant.
    Qui monterait construire le haut de la Tour pour 0.076 € par jour maintenant :-)
    Redescendons sur terre pour vous dire que …
    Pierre

  2. Raphaël dit :

    Merci Pierre pour votre message ! Effectivement, je trouve également toujours amusant de remonter le temps et de découvrir un peu de la vie quotidienne de ceux qui nous ont précédés. Même si, par définition, les lettres dont nous disposons sont bien souvent celles reçues par nos ancêtres, et plus rarement celles qu’ils ont envoyées.
    Je passe faire un tour sur votre blog ! A bientôt…

Publier un commentaire à propos de cet article