Catégories
Archives en ligne

La numérisation se précise aux archives départementales de la Nièvre

Selon le blog de Gennièvre, un message affiché aux archives départementales de la Nièvre indique notamment ceci :

Le conseil général a entrepris un programme de numérisation des archives, qui comprend notamment les fonds les plus consultés par les généalogistes :

– recensements de population,

– tables des registres militaires,

– tables de l’enregistrement,

– état civil.

(màj 09/08/2010 : mise à jour avec la nouvelle adresse du blog Gennièvre)

27 réponses sur « La numérisation se précise aux archives départementales de la Nièvre »

Il est plus que nécessaire que la mise en ligne des actes originaux d’état civil de la Nièvre soit faite.
Je viens d’envoyer un mail « erreurs de transcription » à gennièvre.org. avec pièces à l’appui.
Trois consultations de transcriptions, trois erreurs portant sur un nom ou une date fantaisiste.
La bonne volonté des transcripteurs n’est pas suffisante, ni une excuse.
Nous avons besoin des actes en ligne, comme bon nombre d’ A.D l’ont dèjà fait.
Cordialement
D’HONT JC

Bonjour D’HONT JC,

Surprenant que vous ne fassiez pas part de vos remarques directement à GenNièvre.

Lorsque l’on consulte la base de données des tables et actes, il est pourtant indiqué « Si vous trouvez des erreurs, signalez-les en écrivant à
doublons-erreurs@gennievre.org
Vous pouvez utiliser le formulaire « Nous écrire » en haut de la page d’accueil du portail ».

Avez-vous essayé ?

Pour information, l’association GenNièvre est née et a ses statuts.
GenNièvre évoluera mais ne changera pas, les règles d’or restent la participation de tous et la gratuité pour tous.

Bénévole parmi tant d’autres de GenNièvre

Désolé, j’ai répondu un peu trop vite à D’HONT JC.

En fouinant dans les messages reçus de doublons-erreurs@gennievre.org, vous aviez bien posté un message le 17/04/2010 à 18:26 et une réponse le 18/04/2010 à 19:38 vous a été faite.
Malheureusement, vous n’aviez pas daigné répondre à l’explication fournie.
Il est vrai que nous n’avions pas pu non plus, honoré votre demande de scan d’acte puisque les bénévoles transcrivent pour la majorité à partir des tables décennales.

Bénévole parmi tant d’autres de GenNièvre

Bonjour,

Bonjour à tous les passionnés de généalogie nivernaise,

Il est évident que tous les bénévoles de GenNièvre sont eux aussi impatients de la mise en ligne des registres paroissiaux et de l’état civil de la Nièvre, prévue par le Conseil Général.

La consultation des numérisations sera grandement facilitée, par rapport à d’autres départements, grâce à la base du portail GenNièvre. Et, en échange, on peut espérer que les généalogistes en profiteront pour donner des transcriptions exactes au portail.

Si vous avez des erreurs ou des ajouts à faire dans la base, vous pouvez également contacter les coordinateurs du canton concerné, qui possèdent parfois des données supplémentaires.

Bonnes recherches dans la base, qui contient aussi de nombreuses lignes permettant d’avancer en attendant cette mise en ligne.

Brigitte

Bonjour,

J’essaie de me connecter au site « gennievre.org » et cela ne fonctionne plus.

Il fonctionnait il y a encore 2 à 3 mois.

Merci pour votre réponse.

Bonjour Gérard,

Je ne vois personnellement pas de souci à ce que Brigitte Foudrier publie en commentaire des informations qui permettent de compléter le sujet de ma note, ou d’informer sur les AD58 et Gennièvre ;-)

La « publicité » informative peut avoir sa place sur mon blog tant qu’elle ne prend qu’une place raisonnable, comme c’est le cas ici.

En tout cas, merci à vous de votre vigilance ! ;)

Dernières informations publiées sur le site du Conseil Général de la Nièvre et sur le blog infos de GenNièvre

La numérisation est engagée depuis 2008, selon deux axes :
• un ensemble de fonds particulièrement utiles aux généalogistes (état civil depuis 1850, tables des registres militaires, tables des registres de l’enregistrement, listes nominatives de recensement), en partenariat avec la société de généalogie professionnelle Coutot-Roehrig.
C’est une opération en voie d’achèvement (les dernières vérifications sur les tables de l’enregistrement étant en cours) ;

• un second ensemble portant sur un éventail plus varié de documents, susceptibles de multiples lectures (généalogiques, pédagogiques, scientifiques… ou par simple curiosité) : documents « précieux » ou emblématiques de l’identité du département (cahiers de doléances de 1789, registres des nourrices et enfants placés pour le XIXe siècle), fonds photographiques sur plaque de verre, autres fonds figurés, inventaires d’archives anciens.

La mise en ligne des instruments de recherche des Archives départementales et de ces documents se fera progressivement à partir de l’automne 2011.

J’ai plutôt pensé qu’il s’agissait de remonter dans le temps, à partir de 1850 jusqu’au début des archives disponibles, à des dates très différentes selon les paroisses.
Le terme « état-civil » constituant dans ce cas un abus de langage.

Mais la formulation prêtant à confusion, j’ai posé la question au Conseil Général, sans obtenir de réponse à ce jour.
Les archives départementales de la Nièvre n’ont hélas jamais montré beaucoup d’intérêt dans l’information, surtout quant il s’agit des généalogistes….

Bonsoir,
Après lecture sur les dernières informations concernant la numérisation des AD à partir de 1850, je demande pourquoi la numérisation ne se fera pas à partir des plus vieux registres comment les autres départements ce qui permet à des généalogistes de remonter à des dates lointaines comme moi qui attends avec impatience la mise en ligne pour pouvoir continuer mon arbre, car je ne suis pas à cote de Nevers malgré que j’y suis né.

Les dernières informations :
Le site internet serait disponible en novembre 2011.

En ce qui concerne l’état-civil (1792-1902) :
numérisations des microfilms
En ce qui concerne les registres paroissiaux (avant 1792) :
numérisation des originaux

Si la première partie est déjà réalisée, la numérisation des registres paroissiaux est en cours, et serait mise progressivement en ligne à partir de décembre, sous toute réserve.

Ne pas oublier les autres fonds qui, eux aussi, peuvent se révéler intéressants pour les généalogistes :
– les tables décennales de l’état civil,
– les déclarations de grossesse (XVIIIe siècle),
– les cahiers de doléances de 1789,
– les registres des enfants abandonnés et placés pour le XIXe siècle,
– la presse locale ….

BONJOUR
a ce jour, toujours pas de publications en ligne n’y a t il pas un manque de respect du public en ne l’informant pas precisement sur le calendrier de mise en ligne ou en donnant un faux
dixit le conseil general sur internet publications a partir de novembre nous sommes fin novembre et toujours rien!

Bonjour à tous,
Le soucis dans tout ce retard est l’inadmissible dépense faite pour venir dans la belle ville de Nevers, où je tombe sur la fermeture des A.D. pour travaux : hôtel,essence, restaurant et repartir sans rien et avec par dessus tout ça une circulation dans Nevers où il n’est pas question de s’attarder dans un restaurant, ni d’y faire des emplettes.
Je n’ose y croire sur la justesse de la date, mais celui qui a proposé les dates éloignées en premier serait mi-acceptable, car aucun suivit n’arriverait et nous laisserait dans des attentes douloureuses pour les plus âgés. Salutations à tous. Martine.

Depuis vendredi 13 janvier 2012, les premiers registres d’état-civil sont mis en ligne :
pas avant 1862, pas après 1892, et pas pour toutes les communes.
La mise en ligne devrait se poursuivre dans l’année.

Les photos des registres paroissiaux sont annoncées pour fin 2012.

Sont actuellement disponibles les photos des registres paroissiaux (collection départementale) pour les paroisses dans l’ordre alphabétique depuis Achun jusqu’à Saint Hilaire Fontaine.

La fin doit être livrée avant Noël, avec l’ouverture du Centre des Archives Historiques de la Nièvre, après 3 ans de travaux.

ça y est,
la totalité des registres paroissiaux (collection départementale) est en ligne sur le site des AD 58.

De nombreuses lacunes sont constatées, mais lorsque le Centre des Archives Historiques de la Nièvre ouvrira, d’ici la fin de l’année, les généalogistes pourront se rendre sur place pour compléter leur arbre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *