Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Légende familiale #1 : un ancêtre Bombel de la Rose

Nous avons tous entendu des légendes familiales, rapportées du fond des âges ou nées de la dernière pluie. Avec le temps et la pratique, on finit par se méfier de ces récits tenus pour authentiques : quelques recherches poussées les ramènent souvent au statut d’histoires farfelues.

Or, les légendes ont parfois un fond de vérité. C’est ce que j’ai décidé d’explorer dans ma mythologie familiale, à travers quelques exemples que je publierai progressivement.

 

La légende : Bombel de la Rose

Selon ma maman, sa grand-mère paternelle lui avait dit que notre famille avait un ancêtre Bombel de la Rose (je retranscris tel que j’avais compris le nom à l’oral).

J’étais encore adolescent et à peine débutant généalogiste à l’époque. Il n’en fallait pas plus pour m’enthousiasmer : ouah ! un ancêtre au nom d’apparence noble et chic, ça promettait de fabuleuses découvertes ! :)

Évidemment je n’en savais pas plus sur cet ancêtre ni à quelle branche le rattacher (ancêtres de mon arrière-grand-mère ou de son époux ?).

Le fond de vérité

Le temps a passé mais au fur et à mesure de mes recherches et découvertes, je suis finalement tombé sur des noms aux sonorités familières : COMBELLE d’un côté, DE LA ROZE de l’autre. Tous les deux parmi les ancêtres du mari de mon arrière-grand-mère, mon arrière-grand-père donc, Pierre PIÉCHAUD.

Ancêtres COMBELLE
Elisabeth COMBELLE (arbre en ligne), fille de Louis Daniel COMBELLE, écuyer (si bien que certains actes ou documents lui donnent de la particule), avocat en la cour du parlement de Bordeaux, bourgeois de Bordeaux :

Louis Daniel de Combelle

 

Ancêtres DE LA ROZE
Catherine Adélaïde de La Roze (ou Delaroze selon les actes) est la fille d’Augustin de La Roze, capitaine de navire de commerce, issu d’une branche cadette de la famille noble de La Roze, originaire de Castillon (Gironde) selon le nobiliaire universel de Louis de Magny.

Armoiries de la famille de la Roze

 

Dans les deux cas il s’agit d’arrières-grands-mères de mon arrière-grand-père Pierre PIÉCHAUD, l’une du côté paternel l’autre du côté maternel :

Arbre Combelle - de La Roze(voir l’ascendance en détail sur Geneanet)

La construction du mythe

S’il n’y a jamais eu d’ancêtre Bombel de la Rose, ni même d’ancêtre issu d’un couple Bombel & de la Rose, ces patronymes font bel et bien partie de ma généalogie, mais dans deux branches distinctes et qui ne se sont certainement jamais rencontrées avant que Timothée PIÉCHAUD (petit-fils d’Elisabeth COMBELLE) et Marie CARDEZ (petite-fille de Catherine de LA ROZE) ne s’unissent en 1882 à Bordeaux.

Ces deux noms appartenaient à des familles nobles, ce qui peut expliquer qu’ils aient été associés dans des récits familiaux (à chacun ses gloires !) au point de ne faire, de déformation en déformation, qu’un seul personnage.


Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :

3 commentaires

  1. Wurtzele1 dit :

    Beau billet que l’on déguste avec plaisir :)
    Oui il y a toujours un fond de vérité dans une légende familiale, du-moins c’est ce que j’ai pu observer dans mon propre arbre.

Publier un commentaire à propos de cet article