Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Les archives de la Gironde sont en ligne… enfin, presque !

Note (4 mai 2011) : les archives en ligne de la Gironde ont beaucoup évolué depuis la publication de ce billet. Pensez à y faire un tour ensuite !

Contrairement à ma constante et légendaire bonne humeur savoureusement distillée sur ce blog, je dois actuellement avouer un peu de septicisme. Non pas que je me sois transformé en vil grognon prêt à incendier les valeureuses mises en lignes d’archives. Non ! Mais je suis quelque peu perplexe devant l’organisation actuelle de la mise en ligne pour la Gironde.

En ce qui concerne les tables décennales, pas de souci hormis un petit cafouillage repéré pour Pessac mais la consultation fonctionne bien et dans une résolution amplement satisfaisante. La mise en ligne des registres paroissiaux et d’état-civil a permis de confirmer la fiabilité technique du projet : à part un souci d’affichage pour certains utilisateurs probablement dû à la configuration du plug-in Java (même pas mal !), le tout fonctionne bien et rapidement.

En fait c’est plutôt du côté du contenu que le bât blesse. Nous en étions informés : « en l’état actuel d’avancement de leur numérisation, les actes paroissiaux et d’état civil d’un certain nombre de communes sont consultables en ligne depuis le 21 janvier 2008« , disait l’annonce, ce qui veut dire, dans un langage un peu plus parlant, que tous les registres ne sont pas encore numérisés et donc pas encore consultables en ligne.

Le site des archives de la Gironde précise que les registres numérisés sont essentiellement, pour l’instant, ceux des communes dont les collections ont été déposées aux archives départementales (la plupart des communes de moins de 2000 habitants) ainsi que des documents sauvegardés pour « des raisons de conservation préventive« .

Cette mise en ligne des archives paroissiales et d’état-civil est donc loin d’être complète, mais les AD33 le justifient par le parti pris d’une mise en ligne progressive au fur et à mesure des numérisations, arguant notamment du nombre élevé de communes girondines : de 586 à 542 selon les époques. Mais on pourrait aussi parler des 707 communes de la Côte-d’Or ou des 505 de l’Orne (certes avec une légèrement moindre population) qui a priori ont déjà tout numérisé ! Le projet girondin est en tout cas prévu pour s’étaler sur plusieurs années !

Le problème qui se pose est en fait d’ordre informatif et méthodologique : à moins d’être un spécialiste des archives de la Gironde, il est difficile de savoir quelles sont les registres potentiellement numérisés et mis en ligne. De ce fait, cette mise en ligne incomplète devrait au moins supposer un état des fonds précis : ce qui est en ligne et surtout, ce qui ne l’est pas.

Actuellement, certaines communes sont en ligne, d’autres non, parfois il s’agit des registres paroissiaux, parfois des registres d’état-civil, parfois des deux, certaines périodes, d’autres pas. Le tout sans que l’on sache si l’absence d’un document sur la plate-forme de consultation est due à une absence de numérisation ou à l’inexistence matérielle du document en question.

Monsieur Méli-Mélo

C’est un peu la loterie, mais c’est toujours ce hasard de la disponibilité des documents qui fait un des charmes des recherches généalogiques !

Accéder aux archives en ligne de la Gironde


Poursuivez votre lecture

Avant, j’avais écrit :
Après, j’ai écrit :

31 commentaires

  1. maiwennb dit :

    alala… les jeunes généalogistes sont sur Facebook :)

  2. maiwennb dit :

    le but du jeu est de découvrir la logique interne (voir souterraine) qui préside à la mise en ligne des AD 33…

  3. maiwennb dit :

    voire avec un e :(
    bon j’arrête de saturer ton blog de commentaires :)

  4. Raphaël dit :

    >> « alala… les jeunes généalogistes sont sur Facebook :)« 
    Les plus vieux aussi, je t’assure. À un moment j’ai même pensé y inscrire certains de mes ancêtres façon baptêmes mormons…j’suis sûr qu’ils s’y amuseraient comme des ptits fous !

    Au fait (je te répond là mais je crois que la voie du mail s’imposera également), à ce que j’ai compris, les recensements girondins sont microfilmés (attention pas d’affollement j’ai pas dit numérisé) et sont éligibles au prêt inter-archives : « Le prêt interarchives des microfilms ne sera maintenu pour les lecteurs hors Gironde que pour les microfilms des listes nominatives de recensements de la population.« 

  5. maiwennb dit :

    Merci pour l’info… j’ai réussi à obtenir par l’intermédiaire de l’Arbre de Famille ce qu’il me fallait dans le recensement de 1936, donc c’est bon ! la mémoire familiale s’est revelée cette fois ci juste, mon trisaïeul breton a bien laissé un petit Le Livec en Aquitaine… reste à retrouver le grand oncle !

  6. lambswool dit :

    Il semblerait que « Vista » ne soit pas compatible avec « Java ». De fait, il m’est absolument impossible de me connecter aux AD . Quelqu’un pourrait-il m’expliquer la procédure pour y arriver?
    Un grand merci par avance, car j’ai beaucoup d’ancêtres dans ce département.
    JML

  7. Raphaël dit :

    Bonjour,
    Il semblerait malheureusement que Vista ne soit pas compatible avec tout ce qui fonctionnait sous XP. Mais il n’y a pas lieu que Vista ne soit pas compatible avec Java.
    Il y a une version Java pour Vista que vous pouvez télécharger ici : http://www.java.com/fr/download/win… (l’installation est expliquée aussi).
    Le site des archives propose également une page d’aide à l’installation: http://archives.cg33.fr/lecture/aid
    Si jamais cela ne fonctionnait toujours pas, je vous propose d’essayer de vous renseigner sur la liste CousinsGenWeb 33 (http://fr.groups.yahoo.com/group/CG…) où de nombreux utilisateurs échangent leurs astuces pour se connecter.
    Cela fonctionne-t-il ?

  8. Jean-Pierre dit :

    Bonjour,
    Moi,j’ai un problème pour imprimer.Avant,c’était très facile,on agrandissait la partie qui
    nous intéressait et on imprimait directement ; maintenant,il faut enregistrer la page mais
    je n’arrive pas à agrandir .Merci de me donner le tuyau.

  9. Raphaël dit :

    En effet on aura vu plus simple comme fonctionnement.
    Une fois la page enregistrée en PDF, ouvrez la avec Adobe Acrobat Reader. Puis dans les outils, cliquez sur l’icône représentant un appareil photo : sur votre document, sélectionnez la zone sur laquelle vous souhaitez zoomer.
    Enfin allez dans Fichier > Imprimer, puis dans la boîte de dialogue, vérifiez que l’option « Images sélectionnée » est bien sélectionnée, et cliquez sur ok pour imprimer. Seule la zone que vous avez sélectionnée au curseur sera imprimée !

  10. CUER, Georges dit :

    Bonjour,
    il y a du nouveau sur le sujet. Depuis l’ouverture de notre nouveau bâtiment, nous avons également amplifié et refondu l’accès aux instruments de recherche (état civil + tout le reste) et aux images liées à ces instruments de recherche.
    De nouvelles communes sont disponibles pour leurs documents d’état civil en ligne.
    Surtout, le système permet d’avoir d’avoir toujours la cote des documents existants et inventoriés, même s’ils ne sont pas encore numérisés. Et donc de connaître leur disponibilité dans notre salle de lecture lorsqu’ils ne sont pas (encore) accessibles en ligne.
    D’autre part, nous prévoyons très prochainement des sous-onglets de « Archives en ligne » donnant l’état d’avancement de l’ensemble de la numérisation, et les archives à venir en ce domaine.
    Bonnes recherches et bienvenue à Bordeaux si vous comptez y venir.
    Georges Cuer, conservateur aux Archives départementales de la Gironde

  11. Raphaël dit :

    Bonjour Georges,

    Et merci beaucoup pour votre intervention et vos précisions. Ce billet de blog date de janvier 2008 et effectivement les choses ont pas mal changé depuis, et en bien !
    Indiquer l’avancement des numérisations serait une très bonne idée, car on ne sait en effet pas toujours très bien quand vont être faites les prochaines mises en ligne, ce qui oblige à revenir régulièrement, mais à l’aveuglette.

    Je vois que le lien que je donnais pour accéder à la salle de lecture virtuelle (http://archives.cg33.fr/lecture/ec.asp) n’est plus à jour et je vais rectifier cela (par contre, vous devriez le faire corriger aussi de votre côté, car il mène encore vers l’ancienne interface JAVA j’ai l’impression).

    Au plaisir !

    Raphaël

  12. Amzer dit :

    C’est vraiment long les archives de la Gironde, j’ai l’impression que ça fait des années qu’ils sont au même stade…Par exemple pour la commune « Salles » toujours rien, « Le Barp » pareil, etc…
    Je travail aussi sur les archives du 35, et en deux ans ils ont presque fini de toute mettre en ligne.

  13. christian dumaître dit :

    Bonjour,
    Je rame et ne comprends pas comment on a pu choisir un outil aussi peu convivial et aussi peu accessible « grand public ». Si des tests avaient été opérés par des « cobayes » de la palette générationnelle, on aurait sans doute choisi un autre logiciel.
    Je travaille régulièrement à distance, afin de préparer mes recherches et c’est la première fois que je suis autant en difficulté. Anomalie majeure !
    J’invite les décideurs et praticiens à expérimenter un instant les archives de Corrèze, par exemple, ils comprendront ce que signifie une approche grand public.
    La version girondine ne va pas améliorer autant que souhaité l’approche des documents existants, par un encombrement des points d’accueil. A suivre …

  14. ardilouze dit :

    Je patauge et ne parviens pas à visualiser quoique ce soit.
    Mon diplôme d’ingénieur ne me sert à rien : peut être que je complique trop les choses, mais pour le moment, malgré 2 heures pleines de tâtonnement, je ne comprend toujours rien.
    Si quelqu’un peut me guider, je l’appellerai volontiers au téléphone s’il me donne son numéro pour qu’il me guide pas à pas.
    Merci

  15. Levassor dit :

    Bonjour,
    quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi je ne trouve aucun acte ni sur Bordeaux, ni sur Samonac. Par exemple acte de naissance de Alexis DE CHARMOY le 06/01/1819 à Samonac. Je ne trouve aussi aucune table décennale et aucun acte avant la révolution.

    Merci

  16. ardilouze dit :

    je viens de regarder Samonac et je vois que rien ne semble( encore?) numérisé

  17. ardilouze dit :

    par contre pour Bordeaux il y a pas mal d’ archives en ligne

  18. Pierre Levassor dit :

    je ne trouve aucun acte numérisé sur Bordeaux. Par exemple Louis François DE CHARMOY né le 11/09/1888

  19. ardilouze dit :

    sur les tables decennales que je viens de consulter, pas de naissance de charmoy le 11/9/1888….

  20. leroy dit :

    bonsoir
    je ne suis pas doué en informatique.Je n arrive pas a pouvoir consulter les actes d etat civil de Bordeaux (naissances,mariages ,dècès . avez vous un guide?
    Salutations M. Leroy

  21. Pierre Levassor dit :

    Eh oui, j’ai déjà eu le même problème que M. Leroy, jusqu’à ce que je me rende compte qu’il n’y avait pas d’actes en ligne pour la période désirée.
    M. Leroy peut m’appeler sur Skype (identifiant: pileva2) et j’essayerai de le guider en temps réel.

  22. Amzer dit :

    Boujour,
    Je ne comprnds pas, on est en 2012, et il n’y a pas encore toute les communes des archives de la Gironde en ligne.

  23. bob dit :

    Bonjour
    Le systeme de recherche d’acte d’etat civil est tellement compliqué,que l’on ne sait pas si il est completement foireux ou si on ne sait plus se servir d’un ordinateur !!!Je ne dirais qu’un mot:LAMENTABLE.
    Aucun acte de mariage de disponible pour Bordeaux (année 1869) ??
    C’est du jamais vu.

  24. edgar dit :

    Je ne sais comment est l’état de la tête pensante du site de bordeaux, assez délabré je pense en fait les archives ne sont pas en lignes, regardez les autres sites, celui de la vendée par exemple il est FANTASTIQUE, en gironde bof bof, pourtant il lui ont donné un nom, impossible de s’y retrouver, et lorsque l’on croit enfin y être, rien ne se passe et pour cause très peu d’acte et d’info sont en ligne.
    Mesdames et Messieurs les archivistes informaticiens à vos postes pour apprendre comment ont fait les autres !!!!!

  25. joelle dit :

    je recherche un acte de divorce, rendu le 28 février 1929 à bordeaux et transcrit le 25 janvier 1930 à bordeaux. Si cela est possible, comment faire?? Merci par avance.

  26. Loval dit :

    Bonjour à tous . Je suis vraiment déçue par la numérisation des documents mis en ligne par les archives départementales de la Gironde .Déja c’est compliqué. autant rechercher une aiguille dans une botte de foin. Je clic ,je reclic dans des méandres de propositions qui ,au final, ne me donnent rien du tout et puis je ne vois pas d’acte sur ce site qui me renseigne sur le nom des parents de mes ancêtres et me permette d’aller encore plus loin dans ma généalogie . Juste des régistres qui ne m’avancent pas à grand chose. Un nom et une date de naissance ,c’est tout.Vraiment il y a des progrès a faire !

  27. FRANCINE dit :

    ARCHIVES DES LANDES TRES SIMPLE D UTILISATION
    ARCHIVES DE LA GIRONDE JE COMPRENDS RIEN
    TOUTE MA FAMILLE EST SUR LA COMMUNE DE SALLES TOUT CE QUE J ARRIVE A TROUVER C EST UN LISTING SANS DETAIL OU SONT LES ACTES DE MARIAGE COMPLETS COMMENT FAIT-ON
    MERCI BEAUCOUP

    ____________
    Modération : merci d’écrire votre commentaire normalement, sans donner l’impression de hurler.

  28. Claude dit :

    Depuis au moins deux ans si je ne m’abuse la mise en ligne des archives de la Gironde n’a pas avancé et depuis plus de deux mois elles sont totalement inaccessibles. Mes réclamations téléphoniques aux archives ont pour réponse: nous avons fait remonter l’information !!! et encore plus aujourd’hui il m’a été rétorqué que tout était en ordre, que cela provenait de mon ordinateur.
    Alors Messieurs des archives, intervenez auprès de GAEL vraiment incompétent.
    A bientôt.

    • Claude,

      Je n’ai eu aucun souci ces dernières semaines et derniers jours pour accéder aux archives en ligne de la Gironde. Vous avez peut-être un souci de logiciels ?

      Par contre, il est vrai que l’ajout des registres manquants stagne et qu’il n’y a pas l’air d’avoir une volonté de compléter les lacunes grâce aux collections communales, contrairement aux projets d’autres archives départementales.

  29. Gene dit :

    Pour les archives de Bordeaux « même » ce sont les Archives Municipales qui ne sont pas en lignes ça viendras doucement en fin d’année 2014 à dose homéopathique !!!!!!
    Pour les mariages de la rive droite il y a un site des Amitiés Farguaises http://fshgenea33.fr/topic/index.html ou ont s’inscrit c’est gratuit et on peut avoir les mariages qui ont étaient relevés par les associations de la région et il y à aussi le site http://geg-genhilib.fr/actes/index.php qui recense la rive gauche même démarche gratuite
    Bonnes recherches

Publier un commentaire à propos de cet article