Catégories
Mes recherches

Les Combelle de Montpellier via les archives en ligne de l’Hérault

Je n’ai pu résister à l’idée de faire une petite recherche sur les archives nouvellement en ligne de l’Hérault. À ce propos, la résolution à l’export m’a l’air suffisante, pour l’essai que j’en ai fait. Et oui, il a bien fallut faire un test ! L’Hérault m’intéresse pour l’instant pour la branche Combelle qui a quitté Montpellier pour Bordeaux au cours du XVIIIè siècle.
Comment le sais-je me direz-vous ? via Louis-Guillaume Piéchaud (mon aïeul né en 1811, pas mon cousin à distance), qui avait déjà effectué des recherches sur cette branche (qui a dit généalogie génétique !?) et qui en a rendu compte dans ses mémoires. Je cite (avec l’orthographe inchangée) :

« Sicard Combelle eut pour fils :
1° Louis Combelle
2° Daniel Combelle : ce second fils est celui dont la famille dessent directement : voici l’acte de son mariage parfaitement conforme à l’original et tel que nous l’avons obtenu par les bons soins de notre excellent ami l’abbé Arrou chanoine honoraire d’Auche qui allant prêcher le carême de 1874 à la paroisse de St-Pierre de Montpellier voulut bien faire les démarches nécessaires pour me procurer cette pièce importante ainsi que d’autres qui seront mentionnées plus loin.

Extrait des registres de l’état civil de la ville de Montpellier (Hérault)
Paroisse St Pierre
L’an mil six cent quatre vingt trois et le vingt deux de juillet, deux bancs publiés dans notre paroisse et celle de Notre Dame des Tables, ayant obtenu la dispanse du troizième pour le mariage de mr Daniel Combelle bourgeois et de demoiselle Catherine Pouget dud. Montpellier, et n’ayant descouvert aucun empêchement canonique avec la permission de Mr Patris vicaire gnal, je soussigné atteste les avoir épouzés sellon les formes de l’église et présances des soussignés, D Combelle, Catherine de Pouget, Panche, Duranne, Baches, Pouget, Pouget, et J. Gaucherand curé, soussignés au registre.
Pour extrait conforme, Montpellier le premier avril 1874
L’officier de l’état-civil.« 

Ce qui donne dans le registre : Acte de mariage de Daniel Combelle et Catherine Pouget

En l’état actuel de la mise en ligne des registres paroissiaux de la Gironde, je ne peux pas remonter plus loin qu’à la naissance d’Élisabeth Marie Combelle, le 18 février 1786 à Saint-Denis-de-Pile en Gironde, fille de Daniel Louis Combelle, écuyer et avocat en la cour et bourgeois de Bordeaux. Mais je ne compte pas pratiquer une généalogie des Combelle à rebours : qui me dit que mon aïeul ou ses informateurs ne se sont pas trompés sur l’ascendance ?

Je pense tout de même m’amuser à faire la généalogie descendante du couple Combelle x Pouget, dans la mesure du possible. Mais je crois qu’il va être difficile de suivre la trace du Combelle parti à Bordeaux… Dans l’immédiat je préfère oublier les trouvailles de Louis-Guillaume, et faire mes propres recherches sur un terrain vierge, du plus récent au plus ancien, ce qui est bien plus amusant. Il sera toujours temps par la suite de vérifier si nos données concordent ! Il ne me reste donc qu’à attendre la poursuite de la mise en ligne des registres de la Gironde pour me lancer dans l’Hérault… Ce qui me laisse du temps pour mes autres départements en cours :)

Catégories
Archives en ligne

Les archives de la Gironde sont en ligne… enfin, presque !

Note (4 mai 2011) : les archives en ligne de la Gironde ont beaucoup évolué depuis la publication de ce billet. Pensez à y faire un tour ensuite !

Contrairement à ma constante et légendaire bonne humeur savoureusement distillée sur ce blog, je dois actuellement avouer un peu de septicisme. Non pas que je me sois transformé en vil grognon prêt à incendier les valeureuses mises en lignes d’archives. Non ! Mais je suis quelque peu perplexe devant l’organisation actuelle de la mise en ligne pour la Gironde.

En ce qui concerne les tables décennales, pas de souci hormis un petit cafouillage repéré pour Pessac mais la consultation fonctionne bien et dans une résolution amplement satisfaisante. La mise en ligne des registres paroissiaux et d’état-civil a permis de confirmer la fiabilité technique du projet : à part un souci d’affichage pour certains utilisateurs probablement dû à la configuration du plug-in Java (même pas mal !), le tout fonctionne bien et rapidement.

En fait c’est plutôt du côté du contenu que le bât blesse. Nous en étions informés : « en l’état actuel d’avancement de leur numérisation, les actes paroissiaux et d’état civil d’un certain nombre de communes sont consultables en ligne depuis le 21 janvier 2008« , disait l’annonce, ce qui veut dire, dans un langage un peu plus parlant, que tous les registres ne sont pas encore numérisés et donc pas encore consultables en ligne.

Le site des archives de la Gironde précise que les registres numérisés sont essentiellement, pour l’instant, ceux des communes dont les collections ont été déposées aux archives départementales (la plupart des communes de moins de 2000 habitants) ainsi que des documents sauvegardés pour « des raisons de conservation préventive« .

Cette mise en ligne des archives paroissiales et d’état-civil est donc loin d’être complète, mais les AD33 le justifient par le parti pris d’une mise en ligne progressive au fur et à mesure des numérisations, arguant notamment du nombre élevé de communes girondines : de 586 à 542 selon les époques. Mais on pourrait aussi parler des 707 communes de la Côte-d’Or ou des 505 de l’Orne (certes avec une légèrement moindre population) qui a priori ont déjà tout numérisé ! Le projet girondin est en tout cas prévu pour s’étaler sur plusieurs années !

Le problème qui se pose est en fait d’ordre informatif et méthodologique : à moins d’être un spécialiste des archives de la Gironde, il est difficile de savoir quelles sont les registres potentiellement numérisés et mis en ligne. De ce fait, cette mise en ligne incomplète devrait au moins supposer un état des fonds précis : ce qui est en ligne et surtout, ce qui ne l’est pas.

Actuellement, certaines communes sont en ligne, d’autres non, parfois il s’agit des registres paroissiaux, parfois des registres d’état-civil, parfois des deux, certaines périodes, d’autres pas. Le tout sans que l’on sache si l’absence d’un document sur la plate-forme de consultation est due à une absence de numérisation ou à l’inexistence matérielle du document en question.

Monsieur Méli-Mélo

C’est un peu la loterie, mais c’est toujours ce hasard de la disponibilité des documents qui fait un des charmes des recherches généalogiques !

Accéder aux archives en ligne de la Gironde

Catégories
Archives en ligne

Archives de la Gironde en ligne le 21 janvier 2008

Département de la GirondeDepuis quelques mois, le site web des archives départementales de la Gironde proposait les tables décennales numérisées de l’état-civil du département. C’est désormais au tour des registres paroissiaux et d’état-civil complets de faire leur entrée sur le net.

Initialement annoncée pour l’automne dernier, c’est finalement le 21 janvier 2008 que se fera la mise en ligne des documents. D’autres suivront en février (amirauté de Guyenne, commision des monuments historiques de la Gironde).

Les AD33 en profiteront d’ailleurs pour fermer la salle de lecture provisoire de la rue d’Aviau puisque les registres seront disponibles en ligne : leur communication ne se fera plus que par Internet. En espérant que suffisament de postes d’accès seront disponibles dans les locaux des archives départementales, puisque tout le monde ne dispose pas d’une connexion internet, voire même d’une connexion haut-débit.

Une excellente nouvelle pour débuter l’année généalogique, pour ma part !

Mise à jour : plus d’info sur la mise en ligne des archives départementales de Gironde