Catégories
Mes recherches

Mes recherches s’exportent en Loire-Inférieure et Vaucluse !

Le weekend dernier, puisque les archives en ligne de l’Orne avaient décidé de renouer avec leurs premières amours (les surcharges de serveur), je me suis lancé dans la Maine-et-Loire, en ligne depuis peu également.

Je me suis basé sur les débuts de recherches de mon oncle et lui ai emprunté ses informations les plus proches chronologiquement, afin de pouvoir commencer à travailler sans pour autant me mâcher le travail ni me gâcher le plaisir !

Mon couple d’arrières-grands-parents concerné est né pile dans la génération 1890-1900, autrement dit celle qui n’est pas en ligne, même si les tables décennales ont permis de « confirmer » tout en restant dans la précaution.

Je me suis donc servi des dates et lieux de naissance de leurs parents, d’après l’arbre de mon oncle. Ce qui m’a permis de commencer à remonter très facilement : XIXè siècle oblige, les tables décennales permettent de trouver un acte ultra-rapidement, actes qui sont extrêmement précis pour le coup.

Et ça bouge bien dans le 49 ! À la septième génération (en comptant à partir de moi), avec huit ancêtres identifiés, j’en trouve déjà cinq extra-départementaux. Quatre sont de la Loire-Inférieure (aujourd’hui plus positivement dénommée Loire-Atlantique) toute proche. Le cinquième, Jean-Joseph Coulomb, tisserand, est né en 1804 à Gigondas dans… le Vaucluse :
Vue de Gigondas (crédit : erinpk sur  Flickr)

En plus d’inaugurer deux nouveaux départements dans mes recherches, j’inaugure également deux nouvelles provinces, la Bretagne et la Principauté d’Orange.

(Photographie : Vue de Gigondas - crédit photo : Erin sur Flickr)

17 réponses sur « Mes recherches s’exportent en Loire-Inférieure et Vaucluse ! »

Boh, ça doit faire bien longtemps qu’on parle plus trop breton autour de Nantes, si ? (pitiez ne me faites pas sauter mon blog pour vous venger !!)

Mouzillon et Riaillé sinon. Pour l’instant. C’est vraiment les frontières hein ! tu m’feras pas baragouiner !

mais si mais si on parlait breton au début du siècle (dernier) à Nantes… alors qu’à Rennes … c’est du gallo lol.
En fait l’émigration en Bretagne s’est faite selon un flux sud (Finistère sud, Morbihan) vers Nantes, ville industrielle, et dans un moindre nombre selon un flux nord (Côtes d’Armor) vers Rennes (moins industrielle). Et comme le train n’était pas vraiment transversal, ça n’a pas amélioré les choses :)

Au fait merci beaucoup pour les Gallery ! je regarderai (après concours next week…) plus tard en détail !

C’est Teillé et non Riaillé, autant pour moi! (ce qui ne change rien vu qu’ils sont collés géographiquement).
Sinon oui, y’a eu des bretonnants immigrés à Nantes, mais à ce rythme là on peut dire qu’on parlait auvergnat à Paris au XIXème siècle :-p
Bref tout ça pour dire que mes Bretons à moi ils n’étaient pas Bretons mais plutôt Angevins alors degemer mad e pas grand chose de clair pour le moment :)
E puèi benvenida a-n-Aurenja !

Pour ma part, je considère que la Bretagne comporte en totalité la Loire-Atlantique même si administrativement parlant le 44 ne fait pas partie de la région Bretagne. Il faut même savoir que la moitié ouest de la Mayenne (frontière par la rivière Mayenne) faisait aussi partie de la Bretagne il y a très très très longtemps ;-)
Nicolas

Maïwenn, c’était de l’occitan pour les Gigondassiens qui nous lisent :) je ne parle pas angevin non plus mais ça doit pas être très éloigné du Gallo ! Sinon, le concours ça s’est bien passé ?

Nicolas, je te rejoins entièrement sur l’aspect historique : la Loire-Atlantique a « toujours » fait partie de l’entité Bretagne. Après, pour ce qui est des questions culturelles, linguistiques, etc., je ne sais pas si les gens d’Ancenis ou même de Teillé se percevaient comme Bretons au XIXème siècle :-)

Quoiqu’il en soit, la résolution à l’export est lamentable sur le site des AD44 ! c’est fait pour ceux qui ont des rayons X dans les zyeux ?

ah fais une impression d’écran comme tout le monde lool ! je te taquine.
Oui le concours ça va… j’adore l’archivage électronique………………… mais bon, 2 postes pour une centaine de personnes, ça va être chaud :)
M.

Pfff… vous voulez absolument que j’aie des origines bretonnes hein ! :-p

Bon maintenant Maïwenn, c’est censé être fini tes exams alors il nous faut les notes ! Fais-le au moins pour la Bretagne ! Et vous utilisez quoi pour l’archivage électronique ? Gaïa ? ;)

Oui oui, je fais une impression écran… mais quand même ! tout ça est prévu pour nous faire regretter de ne pas payer pour un meilleur service : il n’y a que comme ça que les gens accepteront de donner une obole ! :)

lol. non pas fini les exams ! mon stage finit dans deux semaines, j’ai une expo virtuelle à faire, un rapport, un instrument de recherche.. et euh… je suis à la bourre :) !

et on utilise Avenio en archives municipales :p

On va battre le nombre record de commentaires par billet, si ce n’est déjà fait !
Mais je crois qu’il y a un clair problème de validation des frontières : si Teillé est plus à l’ouest qu’Ancenis qui est en Bretagne, comment Teillé peut-il être en Anjou ? je veux bien que la Loire-Atlantique en Pays-de-la-Loire vous perturbe amis bretons , mais tout de même ! :-) Sinon j’ai Clisson aussi dans mes localités d’ancêtres lol
Bon courage pour la fin des exams donc ! Avec Avenio on rejoint le Vaucluse… la boucle est bouclée !

salut Raphael

sympa ton blog un grand pas sur ma généalogie mais le plus vieux COULOMB trouve est le père de jean joseph qui était berger
beaucoup de branche se son complétées
notamment les branches HAMON et HAMON POIRIER DUPONT ET GIBOIN
a l’occasion n’oublie pas que notre humble maison t est toujours ouverte

amicalement Bénédict

Hello Bénédict ! (je t’ai envoyé un mail!)

Effectivement, le père de Jean Joseph Coulomb est dit berger dans l’acte de mariage de son fils. Mais pour remonter cette branche, il va falloir qu’on se dirige vers le Vaucluse maintenant héhé !
Avant cela, il reste encore beaucoup de branches de Maine-et-Loire et Loire-Atlantique à remonter : pour ma part je me suis arrêté à la fin du XVIIIème siècle dans l’immédiat, faute de temps, ce qui fait déjà pas mal de monde ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *