Catégories
Considérations

Pour un ancêtre acheté, un ancêtre offert !

Je viens de confirmer, via l’acte de mariage, que Marie Madeleine Couppel, épouse de Georges Henri Le Royer, était bien la Marie Madeleine fille de Pierre Couppel et de Françoise Le Crônier [1].

J’attendais la réouverture des archives en ligne de l’Orne pour partir à la recherche du mariage Le Royer & Couppel. Et hop, je lis sur l’acte de baptême à Mantilly d’un de leur fils, qu’ils se sont en fait mariés à Lesbois… en Mayenne !

Ce qui signifie donc que Jean François Guillaume Fouilleul (fils de Françoise Couppel) s’est marié avec sa cousine germaine Marie Anne Hilaire Le Royer (fille de Marie Madeleine Couppel). Vous suivez ?

C’est ainsi que j’inaugure le premier couple officiellement consanguin de ma généalogie ! [2]

Ce qui me permettra de vérifier si ce couple a eu plus d’enfants que la moyenne et si cette progéniture a vécu moins longtemps et été moins fertile que les enfants d’autres couples, comme tendent à l’indiquer les résultats d’une récente étude islandaise.

Je suis par contre encore un peu dubitatif sur la façon dont je dois accueillir la nouvelle. D’un côté je risque de bien moins me prendre la tête en généalogie puisque désormais, pour un ancêtre de Françoise Couppel acheté, un ancêtre de Marie Madeleine offert. De l’autre, je suis un peu déçu de voir disparaître en fumée les possibilités de recherches passionnantes d’une branche entière.

Notes

[1] Mise à jour de l’arbre en ligne d’ici… quelques semaines probablement, le temps de faire le tour des registres paroissiaux de Mantilly et alentours et de tout vérifier.

[2] Il y avait certes Jean Le Crosnier et Jacquinne Le Fizelier qui ont jouit d’une dispense de consanguinité mais je n’ai pas encore trouvé de quels côtés.