Catégories
Archives en ligne

Les archives départementales de Charente-Maritime sont en ligne !

C’est un déluge comme on les aime. Après les archives en ligne du Cantal qui ont ouvert au début du mois, et les débuts timides mais annoncés des archives en ligne du Doubs ou du Nord, voici une autre excellente nouvelle pour les généalogistes sédentaires ou extra-métropolitains : la Charente-Maritime est en ligne, comme nous l’a gentiment fait savoir Gilles Dubois sur son blog.

Bandeau des Archives départementales en ligne de Charente-Maritime

Malgré l’interface de consultation qui semble inédite, c’est le déjà bien connu Archimaine qui se cache derrière. Étonnamment, les quelques 4 millions de pages annoncées par les Archives sont directement hébergées par les serveurs du département. On peut ainsi lire sur le site d’Archimaine que « [les] resources sont […] simultanément utilisées aussi bien par les internautes que par les lecteurs se rendant aux archives […] et par le personnel des archives […]« . Bonjour l’embouteillage !

Vous allez me dire et alors ?, tu ne nous as jamais parlé du 17. Et bien si. Ma branche patronymique, girondine depuis le XIXème siècle, aura fait un crochet par l’île d’Oléron après avoir quitté l’Auvergne. J’ai déjà les filiations, dates et lieux pour remonter de ma petite personne jusqu’à Louis-Guillaume Piéchaud, mon ancêtre né sur l’île en 1811. Pour remonter encore plus, les informations sont moins précises, tout au plus sais-je que le père de mon ancêtre se nommait Guillaume, très probablement fils d’un Jean Piéchaud venu d’Auvergne. Mais d’où en Auvergne ?

Arbre simplifié de mon ascendance jusqu'à Jean Piéchaud

La consultation des archives d’état-civil de Charente-Maritime va peut-être, en tout cas je l’espère, pouvoir répondre à ma question. Sinon je me jetterai à corps perdu dans les archives notariales souvent plus bavardes…

Les premiers essais que j’ai fait ce weekend ont été très positifs, avec deux actes dont je connaissais les lieux et dates : la naissance de Louis Guillaume Piéchaud et le décès de Guillaume, son père, sur l’île d’Oléron. Comme pour le Cantal, il manquerait une meilleure résolution à l’export des vues. C’est comme cette vilaine manie de vouloir à tout prix nous faire imprimer les actes (vive le gaspillage de papier) au lieu de proposer simplement l’export en fichier image ou PDF…

Acte de naissance de Louis-Guillaume Piéchaud (1811 - Saint-Georges d'Oléron - vue 135)

Pour ma part, hormis ces essais plutôt fructueux, je vais encore attendre un peu avant d’y faire un tour prolongé. Si je bossais un peu dans l’ordre, par exemple celui de la mise en ligne d’archives, je devrais en effet toujours être sur le site de l’Orne. J’avais bien fait une très large incursion sur celui de Maine-et-Loire pour tâter l’état-civil, mais j’ai logiquement commencé à ralentir avec les registres paroissiaux.

Avec les migrations trans-départementales de quelques branches familiales, pour être tout à fait rigoureux je devrais attendre de consulter l’état-civil du Puy-de-Dôme avant de me lancer sur les archives en ligne du Cantal, autant que je devrais attendre les nouvelles communes sur le site des AD de Gironde, afin de pouvoir me lancer sur l’Hérault et le Doubs (qui ne fait que balbutier pour le moment) !

Ah, et sinon oui, le lien direct : archives en ligne de Charente-Maritime.