Catégories
Mes recherches

Monument aux morts de Saint-Révérien (Nièvre)

Je me disais depuis un moment qu’il était temps de participer au site MémorialGenWeb : le relevé du monument aux morts de la commune de Saint-Révérien (Nièvre) n’avait visiblement pas encore été œuvré.

Monument aux morts de Saint-Révérien

À Noël dernier (2006), j’avais eu la présence d’esprit de prendre le monument en photo pour relever les noms tranquillement de retour à Paris. Plusieurs mois après (humpf!), je m’y suis enfin attelé. MémorialGenWeb propose d’ailleurs pour ce faire un logiciel très simple dont l’interface de saisie des individus ressemble à cela : Interface de saisie - MGW

Afin de faire les choses en bien et pour me faire pardonner le temps que j’ai mis pour me lancer, j’ai recherché les personnes mentionnées sur le site Mémoire des Hommes (cf. l’article sur ce blog) afin de retrouver leurs fiches de décès, contenant dates et lieux de naissance et décès, cause du décès, etc.

Par contre, j’ai absolument honte, car je crois me souvenir que le monument aux morts de Saint-Révérien compte également une plaque pour les morts de la seconde guerre mondiale et une autre pour l’Algérie ou l’Indochine. Et j’ai bien peur d’avoir uniquement pris en photo la plaque des morts de 1914-1918… Plaque des morts de 1914-1918 de Saint-Révérien

Je ne pense pas pouvoir retourner là-bas avant un certain temps, alors si une bonne âme savait me faire une photographie numérique du monument aux morts sous ses quatre angles, j’en serais bien ému !

Le relevé est parti dans les entrailles de MémorialGenWeb, la publication met au maximum deux mois (mise à jour : le relevé est en ligne).

Catégories
Mes recherches

« Acte de décès » de Robert Bourbon (Mort pour la France)

Les recherches sur le site Mémoire des Hommes (cf. billet précédent) étant fort simples, on en arrive même à tomber sur des résultats parfois démultipliés pour une seule et même personne… La preuve avec cette double fiche de Robert Bourbon, mon arrière-grand-père, tué à l’ennemi1 le 29 octobre 1918.

Si les deux actes contiennent sensiblement les mêmes informations, le second est légèrement plus précis sur certains points.

Robert_Bourbon_-_fiche_Mort_pour_la_France_1.jpg

Robert_Bourbon_-_fiche_Mort_pour_la_France_2.jpg

Avec cette simple fiche, une foule de renseignement pourrait m’éclairer sur mon bisaïeul, si je ne le connaissais déjà:
On « apprend » ainsi que Paul Robert BOURBON est né le 22 décembre 1879 à Saint-Révérien dans la Nièvre. Durant cette Première Guerre Mondiale il fut capitaine adjudant-major au 95ème régiment d’infanterie sous le matricule 0399. Il résidait à Bourges au moment de sa mobilisation2. Il a été tué à l’ennemi le 29 octobre 1918 à Recouvrance3 dans les Ardennes.

 

Sources : Mémoire des Hommes

  1. Expression militaire signifiant que le soldat a été tué par des soldats « ennemis » durant un combat. []
  2. Les transcriptions de l’acte de décès se faisaient dans la commune de résidence du soldat : voir le dernier tiers du document. []
  3. Aujourd’hui Banogne-Recouvrance. []