Catégories
Archives en ligne

En attendant l’inauguration officielle… les archives du Cantal sont en ligne !

Peut-être qu’il ne faut pas le dire mais, après tout, ce qui est en ligne et accessible n’a pas besoin de rester secret, même si c’est en ligne plus tôt que prévu.

Oh et puis non. Si je vous le dis, vous allez tous foncer dessus, et moi qui n’ai pas trop le temps de faire des recherches en ce moment, je risque de me faire dépasser par tout le monde. Et surtout de me retrouver sur un serveur saturé…

Alors non, je ne vous dirai pas que les archives du Cantal sont disponibles en ligne depuis au moins aujourd’hui 4 septembre.

Avec une date d’inauguration officielle fixée au 20 septembre, on gagne donc deux bonnes semaines. Mais ne vous frottez pas trop les mains. Les petits malins qui avaient accédé aux archives en ligne de l’Orne ou de la Maine-et-Loire plus tôt que prévu avaient vite trouvé porte close au bout de quelques heures ou jours. Qu’en sera-t-il du Cantal ? [mise à jour du 05/09 : en fait la mise en ligne est bel et bien officielle, puisqu’annoncée sur la page des archives départementales sur le site du Conseil général]

Extrait de l'acte de baptême de François Passenaud (1742)

L’interface de consultation est l’œuvre de la société nantaise Mnesys qui a pris en charge l’infrastructure et l’hébergement des 2 To (2000 Go) d’images numérisées. Un prestataire qui équipe également les archives en ligne de la Drôme et les archives du Doubs.

www.archives.cantal.fr

Catégories
Archives en ligne

Les archives départementales du Cantal en ligne le 20 septembre 2008

Aperçu du site des archives départementales du CantalComme l’indiquait hier soir GénéInfos (le blog de la Revue Française de Généalogie), le site internet des archives du Cantal sera inauguré le 20 septembre prochain. Il est à noter que l’accès sera gratuit.

Une note sur l’actuelle page des archives départementales indique ainsi les documents prévus pour une mise en ligne, et la sélection n’a pas été faite à moitié !

  • les registres paroissiaux et d’état civil d’Albepierre à Saint-Martin-sous-Vigouroux (des origines à 1905) de la série du greffe
  • les tables décennales de l’état civil (de 1792 à 1912 au moins);
  • les listes nominatives de recensement (jusqu’en 1936);
  • le cadastre « napoléonien »;
  • des archives audiovisuelles ;
  • les répertoires alphabétique annuels des registres matricules (de 1878 à 1935);
  • les tables des successions et absences (fin XVIIIe siècle-mi XIXe siècle)

Cette mise en ligne m’intéresse tout particulièrement pour les familles Passenaud et Chirol, toutes deux originaires de Saint-Flour en Cantal. Le F étant avant le M (sauf réforme alphabétique imprévue), Saint-Flour devrait effectivement être en ligne à l’automne !

Ce sera d’ailleurs l’occasion de faire ici un petit compte-rendu du livre de famille manuscrit, transmis de génération en génération depuis les Chirol au XVIIème siècle. Après avoir recopié ce livret, j’en avais déduit une généalogie embryonnaire de mes ascendances Chirol et Passenaud.