Des Racines et des Êtres

Blog généalogique de Raphaël Piéchaud

Tag : registres paroissiaux

Généalogie des prénoms de baptême

Lorsqu’on consulte les registres paroissiaux ou d’état-civil, on tombe parfois sur des prénoms pas très courants mais qui ont l’air de se transmettre régulièrement, de génération en génération. Parfois des parents vers les enfants (il n’est pas rare qu’un nouveau-né soit baptisé du nom de son père ou de sa mère), mais plus souvent des […]

Lecture en diagonale des registres paroissiaux

Chacun a ses techniques pour « scanner » un registre paroissial et repérer en un coup d’œil les noms des baptisés, des mariés ou des inhumés. À force d’habitude, les formules ou l’écriture d’un curé se font plus claires, on finit par repérer très rapidement les noms sans avoir à lire un acte de A à Z. […]

Ils ont la santé les fruits et légumes frais !

Moi qui compte scrupuleusement le nombre de fruits et légumes que je mange chaque jour afin d’être sûr d’être en bonne santé comme le dit la pub, je commence à m’inquiéter depuis quelques jours. Combien de fruits (c’est en tout cas ce que je lis) ce pauvre garçon a-t-il pu manger pour succomber à une […]

Les Archives départementales du Puy-de-Dôme (63) sont en ligne

Comme le signale France Apprill sur le Geneablog, les archives départementales du Puy-de-Dôme (63) ont commencé la mise en ligne des registres paroissiaux et d’état-civil. On avait déjà eu droit aux prémices avec de nombreux documents iconographiques mis en ligne il y a quelques mois. Les AD63 ont prévu un déploiement en 3 étapes : pour […]

Les cartes de France des archives départementales en ligne

(cet article est régulièrement mis à jour en fonction des évolutions des cartes présentées ; les visuels ne sont pas forcément à jour)

En cette saison de mises en ligne à répétition, un petit point sur les listes d’archives disponible sur le net ne me paraît pas inintéressant.

J’avais commencé, il y a quelques temps, à répertorier les départements dont les archives proposaient au moins un accès en ligne aux registres paroissiaux et d’état-civil, afin de constituer une carte cliquable. Et puis finalement d’autres s’y étaient mis avant moi et bien plus vite. Alors autant leur laisser continuer le boulot ;-)